La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 03 28 41 31 40
logo Biocoop
Bioambiance
Mes courses en ligne

C'est de saison : le haricot rouge

C'est de saison : le haricot rouge

Du 04/02/2021 au 28/02/2021

On aime la saveur douce et les qualités nutritionnelles du haricot rouge. En bio, il offre une protéine pas chère sans chimie de synthèse. Côté production, comme toutes les légumineuses, il nourrit le sol, permettant ainsi de diminuer ou supprimer les engrais. Trop fort !

 

On aime la saveur douce et les qualités nutritionnelles du haricot rouge. En bio, il offre une protéine pas chère sans chimie de synthèse. Côté production, comme toutes les légumineuses, il nourrit le sol, permettant ainsi de diminuer ou supprimer les engrais. Trop fort !
 

  

Le haricot sec français pousse plutôt au sud de la Loire

    

CULTURE

    

Sensible au froid, le haricot sec français pousse plutôt au sud de la Loire.
 
En plein champ, les semis se font au printemps dans un sol réchauffé. 90 à 110 jours plus tard, la plante est fauchée et laissée sur le sol pour qu’elle sèche.
  
Lorsque leur taux d’humidité atteint 18 %, la batteuse sépare les graines de la verdure.
 

  

EN BIO

    

Intégré dans des rotations longues, le haricot rouge bio craint peu les maladies, selon Jérôme Allais, responsable Pôle production de la Corab, coopérative de producteurs partenaire de Biocoop.
 
En revanche, des semis à la récolte, les producteurs doivent lutter contre les adventices ou « mauvaises herbes », avec les faux semis, qui les font sortir, puis la herse-étrille et la bineuse qui les détruisent.

    
Le haricot rouge bio craint peu les maladies.

 
CONSERVATION

   

Nettoyée puis séchée jusqu’à atteindre un taux d’humidité de 14 %, la graine est ensuite triée finement pour éliminer impuretés et graines étrangères. Elle peut alors se conserver un an minimum.
  
En bio, le froid ou le CO2 permettent d’éliminer les éventuels insectes de stockage.
   

 

UNE GRAINE

   

De ce haricot originaire d’Amérique latine, on ne consomme que la graine, petit rognon en robe rouge et à peau épaisse.
    
Elle peut se manger fraîche à la fin de l’été mais elle est plus courante sèche ou en conserve.

  

 
EN CUISINE

   

Trempé 12 h au moins, le haricot sec cuit en 1 h.
    
On peut aussi l’acheter déjà cuit. Dans les deux cas, on profite de ses protéines, fibres et minéraux (potassium, phosphore…) dans des recettes salées (chili, curry, salade…) et sucrées (brownie…).
   
Avec la variété azuki, les Japonais font une pâte qui s’intègre dans d’excellentes pâtisseries.
  
Jérôme Allais l’aime bouilli avec des épices et des lardons. « Quandil en reste, dit-il, on écrase le toutà la fourchette pour en faireune purée. »

   

   

Le haricot rouge est idéal pour les recettes sucrées. Avec la variété azuki, les Japonais font une pâte qui s’intègre dans d’excellentes pâtisseries

 

    

Le Plus Biocoop

  
Sec

   
Tous les haricots rouges sont français, principalement du Sud-Ouest. Pour une démarche zéro déchet, ayez le réflexe vrac !

  

  

En conserve

   
Le haricot rouge cuit au naturel de la marque Biocoop provient de nos Paysans associés, des collectifs de producteurs sociétaires de Biocoop.
  
Transformé par la conserverie artisanale La Réserve de Champlat, dans le Gard, il est labellisé Bio Équitable en France.

  

Retrouvez prochainement cet article dans le n° 115 de CULTURESBIO, le magazine de Biocoop, distribué gratuitement dans les magasins du réseau, dans la limite des stocks disponibles, ou à télécharger sur le site de Biocoop.

Retour